Interview – Onlyfans / Mymfans : « ça permet de payer les factures ! »

La crise sanitaire et le confinement ont permis le développement de différentes plateformes sur internet. Le nombre d’abonné à Netflix a bondi de 25 millions au premier semestre 2020. La plateforme de vidéoconférence a explosé. Son chiffre d’affaire est passé de 145 millions de dollars en 2019 à plus de 663 millions en 2020. Dans un autre genre, OnlyFans, présenté comme « l’Instagram du porno » selon certains médias a également gagné en popularité. En mars 2020, les inscriptions auraient d’ailleurs bondi de 75%. Dans le même genre, mais made in France, Mymfans est apparu. Rencontre avec deux utilisatrices de ces plateformes…

Lancé en Grande-Bretagne en 2016, OnlyFans est une plateforme qui reverse 80% des abonnements perçus au créateur de contenu et garde les 20% restants. Le site qui se voulait à l’origine destiné aux célébrités (La rappeuse Cardi B, ou le rappeur Tyga et la modèle Amber Rose sont notamment inscrits sur cette plateforme) et aux « influenceurs », s’est vite transformé en un centre de partage de contenus pour adultes. Selon l’AFP, OnlyFans compte aujourd’hui 90 millions d’abonnés et plus d’un million de créateurs de contenus.

Djinniya s’est inscrite sur cette plateforme lors du premier confinement. Strip-teaseuse, elle a vu son activité s’arrêter du jour au lendemain avec la fermeture des bars. C’est tout naturellement qu’elle s’est tournée vers OnlyFans pour « avoir une source de revenu supplémentaire ». Sheryle quant elle est une utilisatrice de MymFans (comme Clara Morgane). Elle collabore avec des photographes de façon bénévole, donc ça n’apporte pas de revenu, mais avec l’application « ça permet de payer les factures ».

Pourquoi avoir choisi de vous inscrire sur OnlyFans ou MymFans ?

Sheryle : « J’ai choisi de m’inscrire su MymFans car je faisais déjà de la photo depuis plusieurs années pour le plaisir, mais cela ne me rapportait pas de revenus direct ».

Djinniya : « J’ai chois de m’inscrire sur OnlyFans parce que j’avais besoin d’une source de revenu supplémentaire lors du premier confinement et que ça correspondait à mon travail de strip-teaseuse. J’ai choisi de m’inscrire sur cette plateforme parce que c’était la plus connue. Et étant donné que mes réseaux sociaux sont assez internationaux, c’était mieux d’avoir une plateforme internationale. »

Qu’est-ce qui te plait dans cette appli ?

Sheryle : « J’apprécie que cette application soit sécurisée et que l’on puisse partager tout le contenu que l’on souhaite sans être censurée comme sur Instagram ».

Djinniya : « Ce qui me plait dans cette application c’est le contact avec les clients, on peut facilement parler. C’est une application assez simple d’utilisation. »

Combien de temps consacres-tu à ce travail ? D’ailleurs est-ce que c’est un travail pour toi ?

Sheryle : « J’y consacre 3 à 4h par jour pour répondre à tous les messages de mes abonnés. Pour moi ce n’est pas un travail, mais ça demande quand même beaucoup de temps, dans le sens où il faut rester active ».

Djinniya : « En ce qui concerne les heures de travail, c’est très simple, c’est du matin au soir. C’est beaucoup, beaucoup d’heure à passer dessus, répondre aux messages, faire du marketing sur les réseaux sociaux. Donc oui pour moi c’est un travail parce que j’y passe tout mon temps ».

Si on parle d’argent, est-ce que ça te permet de gagner ta vie ?

Sheryle : « Je préfère dire que c’est un complément de salaire. Cela permet de payer les factures ».

Djinniya : « Cela ne me permet pas de gagner ma vie, mais ça permet de payer les factures. Les gens ont une image d’OnlyFans très romancée, et pas du tout en fait. C’est dur, c’est énormément de boulot. C’est très chronophage. C’est pas facile. »

Est-ce que tu t’es fixé un objectif d’abonnés ?

Sheryle : « Non je ne me suis pas vraiment fixé d’objectif d’abonnés ».

Djinniya : « Les abonnés ça va, ça vient. Il y a énormément de personne qui s’abonnent juste un mois pour voir ton contenu et ils vont changer de fille le mois d’après, c’est normal. L’idéal ce serait d’avoir au moins 1.000 abonnés. Tu peux prendre 20 abonnés un jour, en perdre 30 dans les jours qui suivent et en reprendre 50, ça fluctue. Pour les fidéliser, ça se passe à l’affectif. S’ils t’apprécient, ils resteront sur ta page. Après ça dépend des filles, moi je propose du contenu tous les jours. J’envoie des vidéos à pas très cher, mais certaines filles ne postent pas régulièrement. Il faut être sympa avec les gens. Les abonnés les plus fidèles ce sont ceux qui t’apprécient et qui apprécient ton contenu. Ce n’est pas en postant une photo par mois que tu vas les fidéliser. »

Quelles sont les demandes que tu reçois ?

Sheryle : « Je reçois des demandes d’abonnés qui souhaitent des médias privés exclusifs. Des photos ou des vidéos uniques et sans censure. J’essaye de répondre chaque demande. Un exemple de demande original ? Mes pieds ».

Djinniya : « OnlyFans, c’est une plateforme pour adultes donc je reçois des demandes pour adultes (vidéos avec des objets… Des demandes originales j’en ai tous les jours. On m’a déjà demandé d’écraser des insectes avec mes chaussures. C’était un fantasme de fétichiste. On m’a déjà demandé de jouer la morte en simulant un étranglement. C’est très varié… »

Est-ce que tu suis des personnalités connues sur ta plateforme ?

Sheryle : « J’ai suivi une personnalité sur Mym pour me mettre à la place de mes abonnés et voir comment le site se présente à eux ».

Djinniya : « Je ne suis pas de personnalité car pour moi elles ne représentent pas vraiment la plateforme. Elles ne sont qu’un petit pourcentage. En sachant que 98% des autres personnes, sont des personnes comme moi qui proposent des contenus pour adultes ».

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui voudrait s’inscrire sur OnlyFans ou MymFans ?

Sheryle : « Le conseil que je donnerai c’est qu’il ne faut pas s’inscrire sur un coup de tête. Et il faut réfléchir à quel genre de contenu ces personnes veulent partager ».

Djinniya : « Si quelqu’un voulait s’inscrire sur la plateforme, je dirai qu’il faut bien être conscient que pour pouvoir gagner de l’argent il faut être prêt à faire du contenu pour adultes. Ensuite il faut avoir des réseaux sociaux développés parce que c’est par là que tu fais la promotion de ta page. Et enfin il faut être accrochée parce qu’il peut y avoir des demandes particulières et puis les gens ne sont pas forcément agréables. Cela peut être particulièrement usant psychologiquement. Parce que même si tu n’as pas envie il faut quand même le faire. S’il y a un jour où tu es malade et que tu as des commandes en vidéo, il faut le faire malgré tout. Tu n’as pas de jour de congé. Comme je l’ai déjà dit c’est un travail à temps plein ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s