Rallycross de Lohéac – Peugeot et les frères Dubourg au sommet

Une nouvelle fois le rallycross de Lohéac a tenu toutes ses promesses. Timmy Hansen remporte sa deuxième victoire d’affilée après celle d’il y a quinze jours en Norvège et apporte la quatrième victoire de la saison à Peugeot. La belle histoire du week-end ce sont les podiums des frères Dubourg.

Rudolf Schafer (17ème catégorie Super 1600) : « Le bilan est positif. La voiture marche super bien. On n’est pas qualifié en phase finale, mais c’était un super week-end. On a fait un beau réceptif. C’était bien sympa, tout était cool. La suite ? On va en discuter avec les partenaires pour savoir si on prend le temps de faire des baptêmes toute une journée avec les sponsors ou si l’on va en Espagne à Barcelone (19-20 septembre) ».

Andrea Dubourg (2ème catégorie Super 1600) : « Week-end exceptionnel ici Lohéac. C’était vraiment une super épreuve, très bien organisée. On s’est régalé tout au long du week-end sur la piste et dans le paddock. C’est un événement en France, mais on peut dire que c’est un événement mondial. En ce qui me concerne j’ai fait deux de la finale. Je suis très heureux. Je remonte aussi au championnat donc ce ne sont que des bonnes choses. Il me tarde d’être à Barcelone dans 15 jours pour encore mettre un coup d’avance sur mes concurrents. C’est de bonne augure pour la suite. Je ne suis pas en tête du championnat, j’ai eu quelques déboires en milieu de saison, mais on revient. Ce qui est important c’est que le leader du championnat n’est pas qualifié en finale donc on prend des gros points. La famille Dubourg est au rendez-vous. Je peux vous dire qu’elle est plus qu’aux anges. Je ne sais pas s’il y a des mots qui existent pour exprimer la joie que l’on ressent aujourd’hui. On a tout donné. On a beaucoup de monde au réceptif et on offre deux podium au Team. C’est fantastique!! »

Le Bordelais Andrea Dubourg (à gauche) monte sur la 2ème marche du podium dans la catégorie Super 1600
Le Bordelais Andrea Dubourg (à gauche) monte sur la 2ème marche du podium dans la catégorie Super 1600

JB Dubourg (3ème catégorie Supercar) : « Super ! J’ai du mal à trouver les mots parce qu’on réalise là c’est juste exceptionnel. Incroyable! On va savourer ça. Je n’ai pas de mot. C’est comme une victoire derrière des grands gaillards comme ça (Hansen et Solberg). Même la finale je pense qu’il y avait une opportunité. J’étais aussi rapide que Peter (Solberg) un moment donné, mais je ne suis pas trop gourmand, un podium déjà aux championnats du monde c’est magique ».

Maximilien Eveno (5ème catégorie Super 1600) : « La réussite c’est d’avoir réussi a accéder à la finale, d’être dans les six premiers. Ce n’était pas évident au départ, j’ai pris un contact qui m’a fait perdre beaucoup de temps donc les chances de podium ce sont envolées. Après je me suis retrouvé sur trois cylindres. Du coup ça ne m’a pas permis de me battre jusqu’au bout. Je suis quand même content, j’ai atteint mon objectif d’aller en finale. La suite c’est le championnat de France. On va essayer de faire les trois dernières courses pour les partenaires. Le championnat d’Europe c’est quand même très coûteux au niveau des déplacements et de l’investissement. Il faut beaucoup de temps. Je n’y pense pas vraiment, mais il ne faut jamais dire jamais ».

Patrick Germain (Organisateur du rallycross) : « C’est une grande victoire ! On a vraiment confirmé notre statut de première épreuve mondiale. On a surpris beaucoup d’observateurs du sport automobile mondial étaient présent ici. Ils ont été scotché de l’ambiance, de la ferveur populaire, la proximité. On est vraiment en train d’entrer dans la légende ou de la construire et c’est une fierté. Et ça va continuer. Les Français ont vraiment tenu la barre très haute. Davy (Jeanney) a déjà gagné deux fois, Timmy (Hansen) regagne après la Norvège. C’est bien parce que Peugeot gagne dans une région où Peugeot est un vecteur important d’emplois ».

Gaétan Sérazin (droite) et Davy Jeanney (gauche) observent leurs adversaires
Gaétan Sérazin (droite) et Davy Jeanney (gauche) observent leurs adversaires

Gaétan Sérazin (demi-finaliste – Supercar) : « Le niveau est tellement relevé qu’on ne savait pas du tout où l’on allait pouvoir se placer. L’objectif c’était d’aller en demi-finale, nous y sommes parvenu. Après je n’ai pas cherché à faire de place étant donné qu’ils étaient un peu énervés. J’ai préféré me ranger et faire une course pour rouler sans vouloir faire de résultats particuliers étant donné que je ne voulais pas que l’on abîme ma voiture pour les prochaines épreuves. Le championnat de France c’est un objectif parce qu’on est bien placé, mais on est très, très heureux de participer à Lohéac. Il y a tellement de monde que c’est bien plus important que de faire un championnat de France ».

Toute les photos disponibles ICI.

Morgan Bouchet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s